© Justine Darmon

Informations pratiques

L’exposition est visible du 9 au 28 octobre 2017

Le vernissage a lieu le 10 octobre à 18h30

Horaires : du lundi au samedi de 14h30 à 19h30 et sur rendez-vous

Galerie Rouan : 3 Rue Perrée, 75003 Paris

L’exposition

© Justine Darmon

«Ambivalence : tendance à éprouver ou à manifester simultanément deux sentiments opposés à l’égard du même objet».
La définition froide d’un mot cache toujours les nuances et les aspérités que l’existence, l’histoire (la petite et la grande) et le temps lui impriment.

En sondant le rapport masculin-féminin, mais également celui que nous avons tous avec nos propres intimité et esprit, Justine Darmon propose une lecture à la fois sensuelle et rugueuse de nos émotions, de nos peurs comme de nos espoirs.

A travers les corps qui incarnent dix chapitres de la mythologie grecque, la photographe nous invite à plonger dans notre intériorité et notre corporéité, dans leurs incessants affrontements, mais également dans les mouvements contradictoires ou complémentaires qui guident nos vies, nos relations, nos trahisons.

Il s’agit d’une interprétation sensuelle des luttes et des alliances qui se nouent entre nous, mais également du combat que nous menons avec nous mêmes pour survivre, exister, essayer de vivre en harmonie avec les valeurs nobles desquelles nous nous efforçons de nous rapprocher.

Si chaque mythe porte en lui-même une issue précise, le passage d’un mythe à l’autre, révèle combien rien n’est fixe. Au contraire, nos forces et nos faiblesses nous font passer de la complicité en l’affrontement, de la concorde au chaos.

A travers chaque histoire, d’Orphée à Médée, de Pan à Hécate, en passant par Psyché et Eros ou Hermaphrodite et Salmacis, Justine Darmon donne chair et âme aux conflits et accords qui jalonnent le parcours humain.

Les questions sont posées, les réponses ne s’imposent qu’un temps et nous voilà à nouveau bringuebalés par nos sentiments, nos émotions, nos actes.
Inéxorablement hommes et femmes jouent la même comédie. Ni victoire, ni défaite, ni repos. C’est le temps qui domine et qui sans relâche initie le nouveau chapitre d’un livre sans fin.

Ces dix chapitres de la mythologie mis en scène par Justine Darmon interviennent entre eux comme le flux et le reflux des vagues. Jamais identiques, mais creusant le même sable.

Et le crissement infini du ressac, de densité variable, comme l’écho plus ou moins violent de nos actes et de nos décisions.

« Orphée […] la reçoit sous cette condition qu’il soit sorti des vallées de l’Averne ; sinon, cette faveur sera rendue vaine. […] Ils n’étaient plus éloignés, la limite franchie, de fouler la surface de la terre ; Orphée, tremblant qu’Eurydice ne disparût et avide de la contempler, tourna, entraîné par l’amour, les yeux vers elle ; aussitôt elle recula, et la malheureuse, tendant les bras, s’efforçant d’être retenue par lui, de le retenir, ne saisit que l’air inconsistant. »
Ovide, Métamorphoses (X)

Comptes et légendes de l’humanité
« Je me suis appuyée sur la Mythologie Grecque pour décrire picturalement les passions ambivalentes et intemporelles qui animent les Femmes et les Hommes depuis toujours.
Ces mythes représentent les expériences archétypales de la vie humaine. La mythologie Grecque est un système descriptif de l’âme qui a la particularité d’être extrêmement complexe, complet, imagé et toujours actuel. Elle décrit des personnages ambivalents dans leurs rapports à eux-mêmes, aux autres et à leur environnement.
J’ai choisi le format carré car « il symbolise l’arrêt ou l’instant prélevé. Il implique une idée de stagnation, de solidification voire de stabilisation dans la perfection » (*). Cette unité de forme délimite le temps et l’espace et instaure l’équilibre de mes photographies. Elle fixe l’état éphémère de l’image latente rendant l’instant intemporel et éternel.
J’ai souhaité partager la vision que j’ai de chacun de ces Mythes par une composition de neuf photos car dans la mythologie Grecque, le nombre neuf a une valeur rituelle. Déméter parcourt le monde pendant neuf jours à la recherche de sa fille Perséphone ; Letô souffre pendant neuf jours et neuf nuits les douleurs de l’enfantement ; les neuf Muses sont nées de Zeus, lors de neuf nuits d’amour. Le chiffre neuf semble être la mesure des gestations, des recherches fructueuses et symbolise le couronnement des efforts, l’achèvement d’une création.
Le choix du sépia, les contrastes forts, la texture de la peau et les postures des protagonistes ainsi que l’environnement viennent renforcer cette notion d’intemporalité et font écho aux statues grecques antiques. »

Justine Darmon

* Introduction au monde des symboles de S. Sterckx et G. De Champeaux (1966)

Justine Darmon

En 1990, les parents de Justine Darmon lui offrent un Nikon FE et sa grand-mère lui cède son vieux Rolleiflex. Elle prend ses premières photos… La chambre noire l’illumine.

Elle veut en faire son métier mais sa famille l’en dissuade : « On n’est pas sérieux quand on a 17 ans… ».

Après un DEA en Politiques Sociales et Société, elle fait carrière dans les Ressources Humaines et gère essentiellement des situations de crise. Derrière les masques, elle voit les visages. Elle apprend à saisir la fugitive émotion qui révèle l’âme à nu.

En 2014, Justine Darmon crée sa société qui s’appuie sur deux activités principales : les Ressources Humaines et la Photographie. Le 23 décembre 2015, elle se réveille avec la certitude qu’il faut qu’elle vive en n sa passion pour la photographie…

Elle choisit le format 1:1 invoquant l’esthétique du Rolleiflex, en souvenir de ce cadeau si cher de sa grand- mère. Cette unité de forme délimite le temps et l’espace et instaure l’équilibre de ses photographies. Elle évoque le processus argentique et dessine une fenêtre ouverte sur le monde qui donne un aperçu de la réalité circonscrite et isolée de son contexte afin de laisser libre court à l’imagination. Elle fixe l’état éphémère de l’image latente rendant l’instant intemporel et éternel.

A l’occasion de l’exposition, publication du livre Ambivalences
de Justine Darmon

 

21 x 21 cm
120 pages
90 photographies reproduites

 

27 €

|||::

Be the first to rate and review!
0.00 average
5 Stars
0
4 Stars
0
3 Stars
0
2 Stars
0
1 Star
0

Vous en pensez quoi?