Informations pratiques

Le festival a lieu du 3 juillet au 24 septembre 2017

La semaine d’ouverture a lieu du 3 au 9 juillet 2017

Horaires : tous les jours 10h – 19h30

Maison des peintres : 45 Boulevard Emile Combes, 13200 Arles

https://www.rencontres-arles.com

Le Festival

Avec environ 40 expositions, les Rencontres d’arles s’affirment comme un observatoire de la création actuelle et des pratiques photographiques. Des rapprochements au sein de la programmation se déclinent comme des séquences. ils permettent d’identifier des rubriques et favorisent, année après année, un suivi au plus près des évolutions de la photographie.

Roger Ballen, The house of the Ballenesque

Né en 1950 à new york, états-unis.
Vit et travaille à Johannesburg, afrique du sud.

Piquant, série Le Théâtre des apparitions, 2007 Avec l’aimable autorisation de l’artiste

The House of the Ballenesque est un lieu où se rencontrent les différentes composantes de mon travail photographique et de mes installations, un lieu où tout est possible. Mon parcours photographique m’a convaincu que la maison est un lieu de profondes découvertes, chaque pièce représente un aspect important de mon langage esthétique. c’est souvent chez soi, là où les personnes trouvent refuge face au monde extérieur, qu’elles entreprennent les voyageurs intérieurs les plus périlleux. il y a quelque chose dans la présence physique du lit défait, du canapé usé, de la vitre cassée, de la chaise bancale, du cadre de travers et des poupées démembrées qui évoque la vie vécue pleinement et dans toute sa complexité. Prenant comme point de départ la métaphore de l’esprit en tant que maison, le visiteur suit un parcours fait d’une suite d’analogies entre les images, de l’obscurité à la lumière et du sous-sol au grenier.

Roger Ballen

Avec le soutien de Rubis Mécénat et de la Hamiltons Gallery, Londres.

The House of the Ballenesque is a place where the different parts of my photography and installation art come together, a place where all things are possible. Each room in this house represents an important aspect of my aesthetic. My journey in photography has proved to me that the home is a place of deep discovery. Where people seek refuge from the outside, they often make the most perilous journey inward. There is something suggestive of life lived in its fullness with all its complexity in the weighty presence of the unmade bed, the frayed couch, the broken window, the rickety chair, the skew picture, the wounded plastic doll. Working from the metaphor of the mind as a house, the viewer is guided along a path of association based on analogies between images, from darkness to light, from cellar to attic.

Roger Ballen

Prints and wallpaper by Atelier SHL, Arles.
With support from the Rubis Mécénat cultural fund and Hamiltons Gallery, London.

 

La Carte

L’Agenda

|||::

Be the first to rate and review!
0.00 average
5 Stars
0
4 Stars
0
3 Stars
0
2 Stars
0
1 Star
0

Vous en pensez quoi?