Informations pratiques

Le vernissage a lieu le 28 juin 2017 de 18h30 à 22h

L’exposition est visible du 28 juin au 27 aout 2017

Horaires :

Jeudi et vendredi 10h00-18h00
Samedi et dimanche 14h00-18h00

Maison de la Photographie – Lille : 28 Rue Pierre Legrand, 59800 Lille

http://www.lensartphotographic.com

L’exposition

Exposition des lauréats du Prix Lens’Art Photographic.
David Agius – Jean_Claude Delalande – Dominique Clerc
Mentions spéciales : Hugo Aymar – Julien Ermine – Ildoko Peter – Yves Salaün

L’association Lens’Art Photographic a pour objet de soutenir et promouvoir la création photographique contemporaine.

A cette fin, elle organise depuis cette année, le Prix Lens’Art Photographic. Initialement créé en 2012 par Hervé Dorval dans la dynamique engendrée par l’ouverture du Louvre-Lens, il a pour mission de permettre aux lauréats d’amorcer ou de conforter une carrière de photographe auteur.

Le Prix Lens’Art Photographic récompense chaque année trois photographes pour leur vision personnelle et singulière.

Au delà des expositions présentant les travaux des lauréats dans des salles prestigieuses, nous les accompagnons dans leur démarche de professionnalisation.

Le concours pour le Prix Lens’Art Photographic est ouvert à tous, sans distinction d’âge ou de nationalité.

La participation est entièrement gratuite et l’ensemble des frais liés à la production et à la présentation des expositions est prise en charge.

1er Prix 2016 > David Agius

Déterritorialisation

Déterritorialisation est une expérimentation favorisant l’apparition de seuils générés par la rencontre entre différentes espèces de micro- organismes. Placés dans un dispositif photographique conçu pour l’œuvre, les micro- organismes sont cultivés dans un environnement approprié, mais hautement sélectif. Pour survivre, tous doivent naturellement mettre en place des stratégies de prolifération, en traversant une frontière, un seuil, qui les mènera vers les ressources nécessaires à leur sauvegarde, rejouant, en définitive, la sélection

naturelle darwinienne.
Leur regroupement en trois populations, dont les épicentres sont positionnés respectivement à 110°, 170° et 240° sur le cercle reprend les emplacements géographiques des camps de réfugiés installés à Calais par rapport à la frontière franco-anglaise jusqu’en 2016. Chaque photographie de la série a été réalisée à la suite d’un évènement dramatique survenu lors du franchissement de cette frontière par les migrants.
Au-delà de cette analogie, les choix stratégiques des protagonistes semblent illusoires. Si leurs déplacements mettent en jeu et questionnent les mécaniques d’un seuil, parfois compris comme une frontière, comme un entredeux infranchissable, comme la limite démographique d’une population, voire comme une limite morale ou politique, ils demeurent, malgré eux, tributaires de leur environnement. Dans tous les cas, leur transmigration est régie par cette unique frontière.

David AGIUS, originaire de Béthune, vit et travaille à Paris. Artiste plasticien, il prépare actuellement une thèse d’arts plastiques à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne.
Depuis une dizaine d’années, il travaille sur la question particulière du seuil, qui apparait comme une «limite marquant un passage vers un autre état ou vers une situation nouvelle ».

À la manière d’un scientifique, il met au point des expérimentations permettant de recréer ses conditions d’apparition . Sa démarche artistique réside dans la création de protocoles techniques, alliant photographie, vidéo et installations, qui permettent à la fois l’émergence, la révélation et la captation de seuils spécifiques et protéiformes.

2ème Prix 2016 > Jean-Claude DELALANDE

Quotidien

A la plage, au salon ou dans la chambre, l’homme est toujours accompagné de son épouse, parfois de son fils et regarde fixement l’objectif. L’absence totale d’émotion émanant de ces protagonistes qui semblent effectuer mécaniquement les activités de la vie quotidienne crée une atmosphère à la fois atone, dérangeante, empreinte de résignation et de solitude mais qui, en même temps, prête à sourire.

C’est par cette mise en scène tragi-comique que Jean-Claude Delalande met en exergue les frontières présentes dans la structure sociale la plus élémentaire. La famille n’est plus une entité, elle n’est que le regroupement conventionnel et artificiel d’individualités parfaitement dissociées par l’incommunicabilité entre les êtres.

Né à Paris, Jean-Claude DELALANDE suit une formation en photographie à l’école MI 21 à Montreuil-sous-Bois avant d’intégrer une compagnie d’assurance. Parallèlement, il développe un projet photographique personnel. Depuis plus de vingt ans, il travaille presque exclusivement autour de mises en scènes de son quotidien, où les principaux protagonistes sont lui-même et sa compagne et depuis 2006 leur fils Valentin.

3ème Prix 2016 > Dominique CLERC

Welcome

Les crises au Moyen Orient, les actes terroristes et le contexte économique ont décuplé ces dernières années les craintes d’invasions migratoires. Elles ont également libéré le discours raciste, sécuritaire et liberticide, et propagé l’idée d’une identité nationale séculaire, inamovible et nécessaire.

C’est donc une patrie en danger qu’il faudrait défendre par la fermeture des frontières non seulement physiques mais aussi culturelles et religieuses. Loin des idéaux de tolérance, d’accueil et d’universalisme, le discours politique tend à se radicaliser.
Welcome, dénonce l’absurdité de ces dérives identitaires. Les territoires surprotégés et réservés aux seuls ayant- droits conduisant paradoxalement à un monde où il ne fait pas bon vivre.

Dominique CLERC débute la photographie en expérimentant la lumière studio et la nature morte.
S’emparant aujourd’hui des grandes problématiques de son époque, ses travaux relèvent d’une photographie fictionnelle. Avec le montage au centre de sa pratique, l’objectif et le subjectif s’entremêlent au point de suggérer d’autres possibles.

Avec la minutie d’un peintre, il s’attache à reproduire une réalité qui n’existe pas tout à fait ou pas encore.

|||::

Be the first to rate and review!
0.00 average
5 Stars
0
4 Stars
0
3 Stars
0
2 Stars
0
1 Star
0

Vous en pensez quoi?