Son vernissage en pratique

dans montage de l'exposition par
6 minutes et 17 secondes de lecture

Le vernissage par la pratique

Un vernissage c’est aussi boire et manger. Ou en tout cas proposer à vos invités un verre de l’amitié qui permet de discuter tout en prenant une forme d’apéritif.

Je passe sur l’aide à un traiteur. Là vous avez tous les budgets pour tout ce que vous pourriez souhaiter.

On va surtout parler d’un vernissage que vous voulez préparer par vous-même.

Dans un premier temps même si c’est quasi mission impossible, il vaut mieux estimer le nombre de personnes que vous attendez.

Pour se faire plusieurs indices :

  • Le lieu dans lequel vous exposez a l’habitude et donc est capable de vous fournir sa jauge habituelle.
  • Vous avez envoyer des invitations par mail ou en créant un événement Facebook et vous avez une estimation du nombre de personnes qui ont répondu.

Le nombre de personnes va vous permettre d’estimer le budget que vous allez y consacrer.

Si vous êtes vraiment optimiste, cela revient à consommer votre vernissage dans la foulée, trop peu et vos invités manqueront. Même si les gens ne viennent pas pour ça, malheureusement ça compte un peu.

De plus selon le nombre de personnes estimées cela vous demandera plus de temps en préparation. Il est raisonnable de cantonner cela à 1 heure ou 2 en terme de courses. Et une après-midi en préparatifs.

La base

  • Paquets de chips : visez les formats familiaux. Moins cher et si vous devez les conserver au moins ça pourra servir.
  • Paquet de cacahuetes : Franchement les paquets d’1 kilo ou 500 gr font parfaitement l’affaire.
  • Saucisson sec ou variante
  • Paquet de n’importe de quoi de salé : c’est pas le choix qui manque
  • L’avantage c’est que ça se conserve. Si vous visez une trop grande quantité, vous stockez ça dans un coin pour le prochain vernissage.
  • Des bouteilles de soda et jus de fruit
  • De l’eau (oui oui y’a des gens qui préfèrent)
  • Des assiettes en carton ou des saladiers et des bols
  • Des gobelets en plastique

Avec ça vous avez la base de votre vernissage, et si vous avez 20/30 personnes, vous ne devriez pas dépasser quelques dizaine d’euros. Ca prend 10 minutes grand maximum à trouver dans n’importe quelle grande surface. Et ça ne vous demandera que 2 minutes à préparer lors de votre vernissage.

Un peu plus

Que vous ayez plus de monde ou que vous souhaitiez faire un vernissage plus sympathique, voici quelques pistes intéressantes.

  • Des cubis de vin : tous les choix et budget sont trouvables. Evitez la piquette qui donne mal au crâne. Tout le monde vous en remerciera.
  • Des pizzas : Dans n’importe quelle grande surface vous trouverez des pizzas d’entrée de gamme à un prix très raisonnable (mois de 5 euros). Avec deux ou trois ingrédients supplémentaires, vous allez les améliorer.
    • De la sauce tomate : Vous en versez sur chaque pizza achetée. Donc prévoyez la bonne quantité.
    • Du fromage rapé : Vous le rajouter sur vos pizzas. Les sachets de 500 gr ou 1 kilo se trouvent assez facilement.
  • Des tomates cerise : là c’est un peu plus compliqué de trouver ça en grande quantité. Repérez la grande surface près de chez vous qui les propose autrement qu’en barquette de 250 gr. Les tomates cerise plaisent toujours et rajoutent de la couleur. Mais il vaut mieux les acheter en gros car cela coûte assez cher. Honnêtement prévoyez large (selon votre budget), même si évidemment c’est périssable. Contrairement aux chips, ne vous inquiétez pas trop de leur succès. C’est à peu près garanti.

Le temps de préparation est presque aussi rapide que pour la base. Comptez 15/20 minutes avec le temps de cuisson et pour couper les pizzas en petites parts. Pour les tomates cerise, des bols font parfaitement l’affaire.

En terme de budget vous serez sans doute entre 50 et 100 euros. Tout dépend évidemment des quantités que vous allez prendre.

Le coffre de la voiture rempli (un gros coffre)

La version luxe du vernissage impose un temps de préparation plus long et clairement un plus gros budget. Pour info pour le budget des Echappées Belles, nous étions en moyenne à 700 euros. Sachant que dans la version luxe, c’est surtout sur la boisson que nous portions l’accent. Le reste nous nous cantonnions à une base améliorée (avec les tomates cerises).

En terme de boisson

Ce que vous pouvez ajouter dans cette version en terme de boisson, en préparant par exemple un punch. La recette du punch des EBs était relativement simple car nous le préparions le dimanche après-midi précédant l’exposition. Or cela nous prenait tout de même l’après-midi pour préparer une centaine de litres.

Les accessoires :

  • 1 entonnoir
  • 1 cuvette
  • 1 couteau
  • 1 louche large

Le consommable :

Ma formule est assez simple, c’est un ratio 1 pour 5. C’est à dire 5 litres de jus de fruits pour 1 litre de punch. J’ai toujours fais avec ce que j’ai trouvé mais je vous conseille de prendre du rhum blanc de moyenne ou bonne qualité. Prenez aussi quelques bouteilles de rhum ambré pour colorer. Evidemment du sucre de canne.

  • 1 bouteille rhum blanc (1L)
  • 1 bouteille de jus d’orange * 2 (2L)
  • 1 bouteille de jus de goyave (1L)
  • 1 bouteille de jus de banane (1L)
  • 1 bouteille de jus de pomme, poire, etc etc etc (1L)
  • Rajoutez toujours quelques décilitres de rhum ambré
  • Rajoutez du sucre de canne à chaque mélange. Un verre ou deux par mélange de 10 litres de punch.
  • Achetez des gousses de vanille. C’est la partie la plus chiante, car il faut les couper en deux pour en extraire la vanille qu’il faut ajouter. En général une gousse de vanille pour 10 litres de punch fonctionne bien.

Pour les jus, j’ai toujours fais avec les jus d’entrée de gamme. A vous de voir mais votre budget s’en ressentira aussi. Déjà que le rhum, sucre de canne sont pas donnés.

La préparation :

Laver votre cuvette plastique. Selon la quantité de punch, trouvez une cuvette d’assez grande quantité (et résistante). Si vous faites ça dans un saladier, selon votre cible vous n’avez pas fini.

  • Versez un multiple de chaque ingrédient dans votre cuvette. Une cuvette de 10L ne pourra contenir qu’une seule série puisque vous dépasserez les 6 L.
  • Un coup de mélange avec le rhum ambré, le sucre de canne et la vanille.
  • Evidemment vous recyclez les bouteilles que vous venez de vider. La louche, l’entonnoir et les bouteilles vides pour finaliser.

Cette recette est faite pour qu’on sente légèrement le gout du rhum. Contrairement à un punch plus léger, celui là est moins traitre.

En hiver le stockage est facile, il suffit de le mettre à l’extérieur (hors gel). En été, directement au frigo. Si vous avez des enfants faites gaffe, car vous avez recyclé vos bouteilles de jus de fruit donc prévenez tout le monde.

De notre côté nous faisions en général 120 litres et le record de descente est de 90 L au vernissage. Une estimation est toujours compliquée mais nous étions environ 500/700 personnes. Prévoyez 1/3 de litre par personne. Bien frais il devrait partir vite.

Le faire quelques jours avant le vernissage a tendance à l’améliorer. Du moment bien sur que vous le stockez au frais. Et quand je dis quelques jours, c’est 2 ou 3 maximum. Dans notre cas, nous le faisions le dimanche après-midi pour un vernissage le mardi soir. A l’usage d’ailleurs le stock restant nous servait d’apéro pour les soirs suivants jusqu’au vendredi à peu près. Après il commence à picoter 😉

Question nourriture

Trois options qui fonctionnent pas mal. Testez les en apéro à la maison, notamment pour les légumes.

La plus classique, faites des quiches et variantes. Les faire vous mêmes prendra certes du temps, mais la quiche lorraine, ça coute pas cher et c’est efficace. Apres évidemment si vous prévoyez plus de 40/50 personnes, vous allez passer votre journée aux fourneaux. D’ailleurs tout ce qui est tarte, c’est quand même préférable d’avoir quelque chose pour les réchauffer sur place. Sinon froid ça se mange, mais c’est moins bon 😉

La deuxième option est intéressante car vous pouvez préparer ça la veille tranquillement et conservez ça au frais pour le jour J.

Il s’agit de faire des crêmes/sauces pour légumes crus.

Je vous mets une page consacrée entièrement à ce type d’apéro. Il y a 4 recettes différentes et aucune n’est compliquée à faire. Variez les options, cela permettra à vos invités de se déplacer et de goûter à tout.

Pour les légumes, honnêtement j’ai essayé. ça marche avec à peu près tout. carottes, choux fleur, concombre, radis etc etc Le plus chiant étant de les préparer évidemment.

http://papillesetpupilles.fr

Franchement si vous voulez donner un peu de couleur et équilibrer en terme de qualité votre vernissage, les légumes crus avec plusieurs sauces c’est vraiment top.

Si jamais vous avez quand même pris des chips et autre trucs salés, servez les légumes avant. Les femmes ça ne leur posera pas de problèmes. Pour les mecs, s’ils ont le sentiment que c’est ça ou rien, ils mangeront. Sortez les cacahuètes lorsque les légumes sont bien entamés. Y’aura bien un mec ou deux pour vous jeter un regard de travers, mais au moins ils auront mangé équilibré 🙂

Pour ceux là un dernier truc géant mais qui demande un four sur place :

  • Des saucisses knacki
  • De la pate feuilletée

J’ai pas d’image sous la main mais c’est facile à faire. Vous étalez votre pâte feuilletée. Vous posez une saucisse (ou une demi) sur le bord extérieur. Vous enroulez, et coupez quand les 2 bords de la pâte sont joints. Vous refermez la pâte pour entourer complètement la saucisse (comme un hot-dog). Une fois que c’est fait, vous découpez votre saucisse en morceau d’une bouchée. Vous stockez ça dans un plat à tarte. En mode vertical ça tient mieux et ça économise la place. De mémoire une pâte permet de faire 5 ou 6 saucisses. Donc selon le stock que vous voulez faire, prévoyez en conséquence. Dans un four chaud, quelques minutes, et hop vous avez des amuse-gueules pour pas cher.

En terme de préparation variez un peu tout ça, ça vous évitera d’être condamné toute une journée derrière vos fourneaux. D’autant plus que l’heure précédant le vernissage, vous aurez sans doute un peu de monde pour vous filer un coup de main. Profitez en pour leur faire faire les trucs de dernière minute.

En conclusion

  • Le budget est surtout en rapport avec votre nombre d’invités
  • Dès que vous allez ajouter de l’alcool à votre vernissage, votre budget va augmenter notablement
  • Quoique vous vouliez faire, attention au temps que ça va vous prendre
  • N’oubliez pas que le soir du vernissage, si vous êtes l’artiste, on veut veut voir. Donc ne soyez pas derrière les fourneaux.
  • N’oubliez pas les trucs comme les gobelets, les assiettes en carton et le sopalain
  • Surtout pensez bien que même si faire plaisir à vos invités est sympathique, ils ne sont pas là pour une dégustation

 

Vous en pensez quoi?