Informations pratiques

Le Festival a lieu du 1er juillet au 20 aout 2017

Inauguration du Festival le 1er juillet 2017 à 11h30

Horaires : En extérieur

Place de l’Europe, 61130 Bellême

https://www.festivaldebelleme.com

Le Festival

La ville de Bellême dans le Perche accueille la première édition de son festival photo du 1er juillet au 20 août prochain qui met les Vosges à l’honneur.

Organisé par l’Agence pour la Promotion de la Photographie Professionnelle en France (APPPF), société créatrice du concours des Photographies de l’année et éditrice du magazine Profession Photographe, le Festival Photo de Bellême accueille dix photographes pour exposer du 1er juillet au 20 août 2017 sur le thème « L’homme et son territoire », dans les rues, les parcs et certains commerces de Bellême et dans quelques lieux historiques de la ville, comme les remparts et le porche.

Le bureau du Festival se tiendra à L’Espace Photo du Perche, situé dans le cœur historique de la ville de Bellême et totalement dédié à la promotion et à la valorisation de la photographie professionnelle.

Julien Ermine, Les enfants pauvres en Inde

www.julienermine.com

© Julien Ermine

Photographe français, Julien Ermine a d’abord été travailleur social, chez lui, en Bretagne. Passionné par l’image depuis des années, il effectue en 2009 un virage professionnel pour se consacrer entièrement à la photographie. Porté par l’univers du reportage, il poursuit, via le prisme du photojournalisme, une certaine forme d’engagement vis à vis de la condition humaine et des formes d’inégalités qu’il avait entamé dans ses précédentes activités.

Pour son premier reportage, il parcourt l’Inde pendant 14 mois afin de se confronter à l’essence du métier : raconter certaines formes de réalité en images. Il sillonne alors le sous-continent travaillant autour des conditions de vie des enfants pauvres.

En 2013, Julien Ermine remporte deux prix au concours des Photographies de l’année, dans les catégories Humaniste et Nouveau Talent. En 2014, il suit le mouvement des bonnets rouges et reçoit le prix du reportage de l’année. À l’instar de beaucoup de photographes, il réalise des commandes corporate – reportages d’entreprises, d’architecture, réalisation de timelapse – pour financer une partie de ses reportages.

Avec six autres photographes, il fonde fin 2014 une nouvelle agence de photoreportage, Dalam avec l’objectif de produire des reportages sur le long court destinés au monde de la presse, sans forcement avoir de prises directes avec l’actualité, afin de raconter des histoires photographiques plus profondes, plus particulières, avec plus de sens.

L’an passé, il a couvert la Hongrie et la Grèce afin de réaliser plusieurs reportages sur la situation des migrants et des réfugiés, ainsi qu’en Palestine dans la ville d’Hébron sur les enfants combattants. Ses histoires photographiques ont fait partie des sélections officielles de plusieurs festivals en 2015 et 2016 tels que Visa pour l’Image ou encore le Lens’Art’Photographique où il a obtenu une mention spéciale pour un sujet sur le passage illégal par des familles syriennes du mur de barbelés à la frontière Serbo-Hongroise.

 

La Carte

L’Agenda

|||::

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*