© M-C d’Abrigeon

Phot’Aix 2017, Parcours “Mazarin Mirabeau”, M-C d’Abrigeon à l’Hôtel Le Concorde (13)

Informations pratiques

Le festival comprend

  • Les Regards Croisés du 5 octobre au 31 décembre 2017
  • Les Parcours du 5 au 31 octobre 2017
  • La Chine dévoilée par ses photographes du 4 au 11 octobre 2017

Les Temps forts

Jeudi 5 octobreVendredi 6 octobreSamedi 7 octobreSamedi 14 octobreSamedi 21 octobre

Lancement de Phot’Aix avec l’inauguration de l’exposition Regards Croisés Chine-Provence au Cloître des Prêcheurs (ancien Collège), place des Prêcheurs

  • 18h : Présentation des travaux des photographes dans le cloître.
  • 19h : Vernissage de l’exposition en présence des photographes.

18h30 : Vernissage du Parcours “La Chine dévoilée par ses photographes” Salle Gothique, Musée des Tapisserie à Aix-en-Provence

Exposition du 4 au 11 octobre 2017

  • 9h-12h30 / 14h30 – 16h30 : Lectures de portfolio (sur inscription) dans l’enceinte des Prêcheurs
  • 10h : Visite commentée du Parcours “Portrait”
  • Rendez-vous à 10h à l’Atelier HB Design – 1, rue Manuel à Aix-en-Provence
  • 16h – Visite commentée du Parcours “Fragilité”
  • Rendez-vous à 16h à la Galerie Autran – 2 rue Littéra à Aix-en-provence
  • Fin du Parcours au Cercle des Arts
  • 13h : Visite commentée de l’exposition Regards Croisés Chine-Provence, en compagnie des photographes, au Cloître des Prêcheurs, place des Prêcheurs
  • 18h – 21h30 – Soirée de lancement des Parcours au Cercle des Arts, 8 rue Loubon Vernissage, projection en musique des séries des photographes des Parcours au Cercle des Arts – Soirée guinguette
  • Nocturne des expositions et verre de l’amitié offert dans les lieux participant, jusqu’à 20h

14h : Visite commentée du Parcours « Sextius Cathédrale »

Rendez-vous à 14h, au Théâtre du Ruban Vert – 4 Traverse Notre Dame, à Aix-en-Provence

14h : Visite commentée Parcours « Mazarin Mirabeau »

Rendez-vous à 14h, à l’Hôtel des Augustins – 3 rue de la Masse à Aix-en-Provence

Horaires : tous les jours de 11h à 22h

Hôtel Le Concorde : 68 boulevard du Roi René, 13100 Aix-en-Provence

http://www.fontaine-obscure.com

Le Festival

Les Parcours

Parallèlement aux Regards Croisés, du 5 octobre au 31 octobre, la Fontaine Obscure organise dans les rues d’Aix-en-Provence une série d’expositions sous la forme de parcours à thème : « Portrait », « Fragilité » et « Thème Libre ».
Cette manifestation incontournable du paysage culturel aixois, se déroule dans un esprit d’échange mettant en lumière les travaux d’auteurs connus ou moins connus. La photographie joue la proximité et vient alors à la rencontre du public. Une occasion de parcourir la ville, de découverte urbaine en découverte artistique, en toute convivialité.

23 lieux, 24 photographes et 5 parcours.

Parcours « Mazarin Mirabeau », M-C d’Abrigeon, « Chants de rouille »

© M-C d’Abrigeon

La série « Chants de Rouille », de la photographe Marie-Claude d’Abrigeon nous interroge, nous confronte …..
Sur la fragilité inhérente (associée) à toute ambition humaine ….
Sur un état intermédiaire, suspendue entre l’intervention humaine et les lois de la nature ….

Sur la transformation d’anciens lieux, objets, bâtiments abandonnés d’apparence figée dans le temps qui sont amenés à disparaitre, ou qui vont subir parfois une profonde transformation.
Les vestiges deviennent, à la fois, des objets de contemplation et de méditation.
« Photographier se fait avec des objectifs, mais n’a rien à voir avec l’objectivité ………. A défaut d’être ob- jective, j’essaye d’être sincère.»

Observatrice discrète, porteuse d’une affection particulière au langage pictural ce travail est en premier lieu guidé par une recherche esthétique méticuleuse se situant à la frontière de la poésie et du documen- taire (au sens contemplation).
Elle a dû sacrifier certains lieux parce qu’ils ne rentraient pas dans ces contraintes esthétiques. C’est d’ail- leurs l’une des raisons pour lesquelles il lui a fallu plusieurs années pour mener à bien ce projet.

La frontalité, la symétrie et la précision des cadrages, confèrent à l’ensemble de cette exposition une har- monie particulièrement sensible. La gestion de la lumière, de ses reflets, le mélange des textures, végé- tations, matières organiques en décomposition, béton, métal et rouille génèrent une chromie et une at- mosphère qui donnent à ces vestiges une beauté irréelle.

La Carte

L’Agenda

|||::
0 0,00